Accueil SOCIETE Ziguinchor : Baccalauréat 2020 doublement impacté entre Covid-19 et la pluie

Ziguinchor : Baccalauréat 2020 doublement impacté entre Covid-19 et la pluie

A Ziguinchor, depuis plus de 48 heures, la pluie ne cesse de tomber dans la capitale du sud. Les candidats aux épreuves de baccalauréat, les professeurs et surveillants tous sortaient sous la pluie pour rejoindre leurs centres d’examens.

Cette année, les examens se passent dans un contexte particulier de la Covid-19 dans toute l’étendue du territoire national. L’impact négatif de la Covid-19 dans le monde, mais au Sénégal en particulier a conduit les autorités compétentes du pays à suspendre les cours pendant presque trois mois durant. La reprise des cours coïncide avec la saison des pluies dans le pays. La date des épreuves du Baccalauréat coïncide avec de fortes pluies qui ont fini d’inonder certaines artères de la ville de Ziguinchor.

Une situation qui fait que le baccalauréat de cette année est doublement impacté par la Covid-19 et des contraintes climatiques dans la région. Une question longtemps souligner par bon nombre de professionnels du secteur de l’enseignement.

Par ailleurs, malgré la pluie quelques présidents de jury rencontrés dans leurs centres ont tenu à assurer le bon déroulement des premières épreuves même s’il y’a quelques absents à noter. «On étaiT préparé à ça. Depuis que j’ai reçu ma convocation pour la Casamance, je savais qu’il va pleuvoir énormément ici. L’Etat aussi avait pris les devants, car même si on doit sortir sous la pluie, les examens se feront, sauf que les copies doivent être bien protégées. Pour les épreuves, des sacs en imperméable sont distribués pour que les copies ne se pas mouillées», a assuré docteur El Hadji Gueye, président du jury 1329 du centre ACAPES, par ailleurs professeur chercheur de la faculté des lettres.

A en croire Habib Camara, président du jury 1325, « le bac se déroule dans son contexte particulier avec les mesures sanitaires, mais dans notre centre nous sommes assurés depuis notre arrivée. A l’entrée du centre, on a des thermoflages, des laves mains, des gels alcooliques et dans les salles les candidats sont installés d’une manière espacée. Les salles de classe sont bien électrifiée pour permettre aux candidats de bien voir les épreuves. Il y’a que quelques salles qui prennent de l’eau, mais cela ne pas créer de problèmes. Cependant, nous avons pour le moment noté l’absence de 21 candidats».

Pape Ibrahima Diassy/Sénégal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici