Raabi  header

Appel au peuple Sénégalais pour une annulation des parrainages et un report des élections législatives au Sénégal

 Cet appel ne se veut ni partisan, ni un appel adressé aux autorités du pays. C’est un appel à un consensus responsable dans le but de renforcer la crédibilité de nos institutions républicaines, garantie de la stabilité politique de notre pays. En effet, l’instabilité politique est un obstacle au développement économique de notre pays.

Le parrainage, tel qu’il a été pratiqué au Sénégal, bafoue les trois principes de tout texte juridique à savoir leur clarté, leur simplicité et leur précision. Le jeu de ping pong entre d’une part le conseil des sages et la direction des élections et d’autre part entre BBY et YAW, les deux principales coalitions en est une parfaite illustration.

L’acceptation ou non des listes nationales sans suppléants ou sans titulaires relève d’une diversion aux antipodes des préoccupations des sénégalais tout en livrant une piteuse image des hommes politiques sénégalais.

Le débat sur la neutralité ou non du conseil des sages est soit d’une naïveté déconcertante des hommes politiques ou relève d’un populisme assumé. En effet, qui peut penser à l’existence d’une opposition entre le droit et la politique ?

Les décisions du conseil des sages sont éminemment politiques et sont aussi le fruit de l’expression d’une part de leurs propres volontés et d’autre part de la volonté de ceux qui les ont choisis.

Quand en un moment donné, la loi n’est plus l’expression du caractère d’une nation et qu’elle donne le sentiment d’un tripatouillage, il faut la remettre en cause et l’abandonner.

Nous avons besoin de députés, représentants du peuple et capables de légiférer dans l’intérêt du peuple et non de telle ou telle personnalité. Et c’est pourquoi, la volonté implicite ou explicite visant à éliminer des listes par le simple jeu d’écritures est antidémocratique et n’honore pas notre pays.

Le Sénégal est une grande nation et le caractère démocratique de notre pays n’est le fait d’aucun homme politique. C’est le fruit de notre ADN. C’est notre histoire, c’est notre Sénégal, pays du dialogue et de la Téranga.

Alors oui il faut prendre le courage d’annuler les parrainages, remettre les compteurs à zéro et reporter les élections pour permettre à tous ceux qui veulent participer aux élections d’y prendre part dans l’intérêt du pays.

Il y a la loi et l’esprit de la loi ; il y a le discours sur le droit et le discours du droit. Ensemble, en toute sérénité, posons les conditions, sans effusion de sang, pour une annulation du système des parrainages et pour un report des élections législatives dans l’intérêt du Sénégal et uniquement du Sénégal au-delà des positions partisanes.

Vive le Sénégal

Vive l’Afrique