L'Actualité en Temps Réel

Assemblée Nationale : Le coup de pied de Mamadou Niang qui rappelle celui de Djibril War au parlement africain

C’est l’un des moments les plus sombres de l’histoire de l’histoire de ‘Assemblée Nationale du Sénégal. Ce jeudi 1er décembre 2022, lors du passage du passage du ministre de la justice, garde des sceaux, l’Hémicycle a connu des violences qui ont à coup sûr terni l’image de la deuxième institution du pays de la téranga. 

Tout a commencé, dimanche 27 novembre à l’occasion de l’examen du projet de budget du ministère de l’intérieur et de la sécurité publique. Face à Antoine Diome, la députée Amy Ndiaye (groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar) a tenu des propos discourtois à l’endroit Serigne Moustapha Sy, guide moral des moustarchidines et président fondateur du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur).

Une intervention du député-maire de Gniby qui a installé le malaise dans l’Hémicycle. Les travaux ont été à plusieurs reprises suspendues depuis dimanche 27 novembre. L’opposition exigeant des excuses publiques de la parlementaire. Ce que Amy Ndiaye a catégoriquement refusé réitérant même sa position.

Cette affaire a enflammé l’Assemblée nationale ce jeudi 1er décembre 2022. Le député Massata Samb (PUR) profitait, de son temps de parole, pour citer l’article 58 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Il invitait à une police de la séance suite aux troubles notées à l’Hémicycle.

« Un député a récemment dit des propos discourtois sur un marabout » rappelait-il au président Amadou Mame Diop. Amy Ndiaye Gniby auteure des propos, a alors répliqué depuis son siège qu’elle n’en avait rien à faire.

À lire aussi : (VIDÉO) PROPOS CONTRE S. MOUSTAPHA SY : SONKO AVERTIT LA DÉPUTÉE AMY NDIAYE « NANIOU FAGAROU BALA MOCIBA… »

Massata Samb a immédiatement écourté sa prise de parole pour se ruer vers elle. Il lui administre une gifle. Plus grave encore, un autre député, Mamadou Niang (Yewwi Askan Wi) vient à son tour administrer un violent coup de pied au ventre à la députée en état de grossesse, selon les femmes parlementaires de Benno Bokk Yaakaar. Elle s’évanouit plus tard et évacuée aux urgences de l’hôpital principal de Dakar.

À lire : URGENT – LA DÉPUTÉ AMY NDIAYE S’ÉVANOUIT ET ÉVACUÉE EN PLEIN PLÉNIÈRE PAR LES SAPEURS POMPIERS (VIDÉO)

Dans une déclaration lue en urgence dans l’enceinte de l’Assemblée, les femmes parlementaires de Benno Bokk Yaakar (BBY) ont dénoncé un « acte ignoble, indigne d’un député, représentant du peuple ». Elle sont, par ailleurs annoncé une plaintes contre les deux députés de l’opposition incriminés.

Ce acte violent du député Mamadou Niang rappelle le coup de pied de l’ancien député Djibril War à une députée sud-africaine, au Parlement africain, le 31 mai 2021. Le député sénégalais, Djibril War, n’a pu retenir ses nerfs face à la députée sud-africaine, Pemmy Majodina. Au point de lui envoyer un coup de pied, dans la salle du parlement de l’Union africaine.

Après son coup de pied, la députée sud-africaine a annoncé une plainte contre Djibril War. Elle accuse le Sénégalais de violences sexistes et a déclaré à la presse qu’elle avait été agressée alors qu’elle tentait d’intervenir dans un combat entre Djibril War et un parlementaire zimbabwéen du nom de Pupurai Togarepi.

Tout compte fait, la 14e législature risque la pire que l’Assemblée Nationale n’ait jamais connu.

A.K.C – Senegal7