CAN 2022 : le Maroc bat les Comores et passe en huitièmes

0

Deuxième victoire en deux matches pour les Lions de l’Atlas. Le Maroc s’est imposé face aux Comores (2-0), vendredi 14 janvier, dans le cadre de la 2e journée du premier tour de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2022). Appliqués, Vahid Halilhodzic et ses hommes tiennent leur ticket pour les huitièmes de finale.

24 heures après le Cameroun, un deuxième pays s’assure sa place en huitièmes de finale de la CAN 2022. Vendredi 14 janvier, le Maroc n’a pas été aussi prolifique que les Lions indomptables. Mais il a été plus hermétique. Et à l’arrivée, le résultat est le même : avec deux victoires en deux matches, le Maroc compte 6 points dans le groupe C. Un total qui lui ouvre les portes de la phase à élimination directe.

Au stade Ahmadou-Ahidjo, là où ils avaient battu le Ghana le 10 janvier, les Lions de l’Atlas ont retrouvé les Comores, défaits il y a quatre jours par le Gabon. Nouveaux venus dans la compétition, les Comoriens ont pu compter sur une bruyante délégation de supporters venus les soutenir pour leur deuxième sortie.

Amallah concrétise la domination marocaine

L’étiquette de favoris n’a pas handicapé les Marocains. Brouillons lors de leur entrée en lice contre les Black Stars, ils ont affiché un meilleur visage cette fois. Et après un premier quart d’heure plaisant entre deux équipes joueuses, le Maroc a pris les commandes.
Sur une attaque appuyée, la défense comorienne n’a pas réussi à repousser le danger et Selim Amallah, habile pour slalomer dans la surface, en a profité pour ouvrir le score (16e). Maîtres des débats, les Lions de l’Atlas ont frôlé le 2-0, mais la reprise de la tête de Nayef Aguerd s’est écrasée sur la barre transversale (36e).

Salim Ben Boina héroïque

En seconde période, le Maroc a accentué sa domination en acculant pendant de longues minutes les Comores dans leurs 30 derniers mètres. L’arrière-garde comorienne a plié, plié, plié… mais dans sa cage, Salim Ben Boina s’est déchaîné au cours de 15 dernières minutes jouées à 200 km/h.

Le portier a d’abord réalisé une triple parade miracle sur sa ligne de but devant Nayef Aguerd, Romain Saïss et Adam Masina (77e). Puis, après avoir concédé un penalty, il a sorti des genoux le tir de Youssef En-Nesyri (83e). Encore impérial sur un énième duel, Salim Ben Boina a toutefois vu son état de grâce prendre fin quand Zakaria Aboukhlal l’a trompé ; ce but, d’abord refusé, a finalement été accordé après recours à la VAR (89e).

Le Maroc peut attendre son troisième match avec plus de sérénité grâce à ce succès mérité. Les Comores, ovationnés par leur public pour leur prestation courageuse, subissent une deuxième défaite. La route des huitièmes de finales n’est pas encore close, mais il faudra réaliser un très grand match contre le Ghana, le 18 janvier, pour en être.

Senegal7 avec Rfi

Leave a comment