Capitaine Touré : L’angle d’attaque du  Macky pour couler Barth et sa mairie !

En politique, dit-on souvent, tous les prétextes sont bons pour parvenir à ses fins. Et la ville de Dakar n’échappe pas à cette règle.  Depuis le début de son magistère jusqu’à nos jours, le Président Macky Sall a du mal à conquérir la mairie de Dakar par les urnes.

Moult tentatives ont eu lieu, notamment la révocation de Khalifa Sall, ancien maire de Dakar pour cause de caisse d’avance de sa municipalité. Mais rien n’y fit,la ville de Dakar reste imperturbable aux aléas politiques. Soham Wardini qui a eu à succéder à Khalifa Sall n’a pas fait long feu, nonobstant sa tentative de sauver les meubles d’une mairie tant convoitée par le pouvoir.

Elle a fait ce qu’elle a pu en concert avec le pouvoir central, mais cela n’a pas estompé les rancœurs de la ville vis-à-vis du Macky. L’histoire semble encore sur le point de  se répéter mais autrement. Le recrutement du Capitaine Touré  à la mairie de Dakar et  sa défenestration  à l’IAM sont autant de griefs qui portent à croire que les manœuvres du pouvoir tendent probablement à user d’une voie non conventionnelle pour faire tomber la ville de Dakar.

Le recrutement de cet ancien officier de la Gendarmerie et Guy Maruis Sagna a mis le feu aux poudres d’un bras de fer qui perdure. Le tollé suscité par ce pied de nez du tonitruant maire Barthélémy Dias a poussé le Chef suprême des Sénégalais  à menacer de révocation tout maire qui procéderait à des recrutements en dehors de l’organigramme légal de sa municipalité.

Il est clair que c’est en rapport avec l’affaire Guy Maruis Sagna et Capitaine Touré que le Chef de l’Etat s’est vertement prononcé, hier,alors qu’il  recevait les centrales syndicales au Palais à l’occasion de la fête du travail. L’on se rappelle aussi que le pouvoir avait  naguère tenté de faire en sorte que le maire de la capitale ne soit plus élu mais nommé.

Une vaine tentative qui n’a pas reçu l’adhésion des Dakarois et des Sénégalais. Aujourd’hui encore, l’angle d’attaque et pas la dernière d’ailleurs du pouvoir pour couler la ville de Dakar , c’est probablement l’affaire Capitaine Touré. Gageons que le Macky éviterait une erreur fatidique qui risquerait de sonner le glas de son pouvoir dont l’échéance se disperse dans moins de trois ans !

Assane SEYE-Senegal7