Accueil Actualités Don en engrais : l’Anrac soulage les paysans impactés de la Casamance

Don en engrais : l’Anrac soulage les paysans impactés de la Casamance

Depuis l’arrivée de la pandémie au Sénégal, le Directeur Générale de l’agence Nationale pour la Relance des Activités en Casamance et son équipe ne sont pas éloignés des populations doublement impactées par la crise Casamançaise et cette crise sanitaire qui perdure dans notre pays. Beaucoup d’actions sociales et humanitaires ont été posées en faveur de ces populations déplacées, c’est le cas d’hier à Ziguinchor avec la remise de 100 tonnes d’engrais à l’égard de celles-ci.

«Nous sommes là aujourd’hui pour la remise symbolique d’un don d’engrais de 10-20-10. Un don qui nous est parvenu par un de nos partenaires, l’Office Chérifienne des phosphates pour la population doublement impactée par le conflit armé et la pandémie de la Covid-19. Comme vous le savez, ces populations ont entrepris le retour vers leurs localités d’origines, et a cet effet, l’État à travers l’ANRAC et plusieurs de ses structures a mis un dispositif en place pour l’accompagnement et cet dispositif a été renforcé par les partenaires techniques et beaucoup d’ONG qui ont également accompagné ces populations. C’est la raison pour laquelle, ce don que nous mettons à leur disposition est venu à son heure. Parce que le processus est enclenché en cette saison de pluie. Ce sont des cultivateurs, donc on doit les accompagner dans leurs activités telles que l’activité qui fait partie des plus dominante de ces villages» a fait savoir Ansou Sané, Directeur générale de l’ANRAC.

A l’en croire : « c’est un don de 100 tonnes d’engrais qui vont permettre de toucher près de 2 000 ménages reparties comme suite : Le département de Goudomp dans la région de Sedhiou a reçu 20 tonnes, le département d’Oussouye pour le village de santhiaba Manjacque a eu 07 tonnes, Bignona département 35 tonnes et le département de Ziguinchor ferme la liste avec 38 tonnes. Cette répartition est faite sur les bases des données des villages déplacés et qui aujourd’hui, ont repris les activités dans leurs terroirs d’origines. Nous avons réagi en fonction des communes les plus impactées par le conflit et qui sont également touchées par l’impacte négatif de la pandémie de la Covid-19. Ainsi, nous remercions vivement l’Office Chérifienne des phosphates qui a répondu à notre requête en l’espace de deux semaines, également tous les partenaires qui nous facilitent le retour de ces population conformément au vœu du chef de l’État. Dans le cadre du retour spontané, il y’a plus de 14 villages qui ont manifesté l’aspiration à ce retour. Parmi ces villages, il y’a la localité de Bissine qui a enclenché ce processus. C’est pourquoi, nous sommes intervenus dans le cadre d’un retour de l’ensemble de ces villages. Et finalement un certain nombre de besoins ont été identifiés autour de l’autorité, il s’agit du gouverneur de Ziguinchor. Notamment, des besoins à court terme, avec des prises en charge qui ont été amorcées grâce au concours de l’ANRAC et à l’ensemble de tous les partenaires. L’essentiel des autres besoins, c’est des besoins en infrastructures structurant : hydraulique, hospitaliers et la construction des écoles. Et pour ces besoins, nous avons mis un cadre. Et à côté, il y a des besoins d’instabilité économique en Casamance, notamment en faveur de ces localité pour les permettre de s’activer sur des activités diverses. L’ANRAC est prête à les accompagner tous sous la tutelle de l’Etat qui nous a toujours exhorté de tout faire pour accompagner et être présent aux côtés de ces populations.

Selon Jean Pierre Gomis, représentant du président de cadre de concertation, « pour le retour des populations déplacées, cette remise de don en engrais est un véritable soulagement pour nous. Les populations déplacées que nous sommes, avons une activité plus que l’agriculture. Et pour espérer avoir une bonne récolte, il nous faut de l’engrais, c’est pourquoi je loue cette action qui est venue au point nommé».

Une cérémonie de remise qui s’est déroulée en présence du préfet de Ziguinchor, du Directeur régional de l’USAID, du représentant de l’Office Chérifienne des phosphates, principal donateur de l’ANRAC.

Pape Ibrahima Diassy-Sénégal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici