Accueil Actualités La Chine riposte à la menace des USA

La Chine riposte à la menace des USA

Suite à l’appel des États-Unis lancé à Hong Kong de ne pas autoriser l’accès à son port à un pétrolier chargé de pétrole iranien, la Chine a rétorqué que les relations commerciales relevant du droit international étaient légitimes et devaient être respectées.

 La Chine a riposté à l’appel lancé par les États-Unis à  Hong Kong de refuser l’entrée d’un navire chargé de pétrole iranien dans ses eaux, mettant en cause la «juridiction au bras long» de Washington en matière de relations énergétiques entre les gouvernements. «La Chine s’est toujours opposée aux sanctions unilatérales et à la soi-disant juridiction au bras long», a affirmé le 29 mai le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères au quotidien South China Morning Post.Cette réaction de la Chine  survient sur fond d’avertissement de Washington adressé à Hong Kong que cette Région administrative spéciale pourrait être soumise à des sanctions si elle autorise le pétrolier Pacific Bravo à entrer dans son port. Les États-Unis ont motivé cette déclaration par l’idée que cela irait à l’encontre de sanctions américaines relatives à l’exportation de pétrole iranien.«Les relations énergétiques normales entre l’Iran et la communauté internationale, y compris la Chine, s’inscrivant dans le cadre du droit international, sont justifiées, légitimes et doivent être respectées et protégées», a ajouté le ministère. Auparavant, le Commerce and Economic Development Bureau de Hong Kong avait noté que les sanctions américaines sur le brut iranien étaient «hors de la portée» de celles qui avaient été appliquées par Hong Kong, poursuit le quotidien. Toutefois, le ministère hongkongais de la Marine a fait remarquer qu’il n’avait pas d’information indiquant que le pétrolier Pacific Bravo, qui appartient à la banque chinoise Kunlun, allait entrer dans les eaux de Hong Kong. Selon les données de suivi, le navire se trouvait la dernière fois au large des côtes du Sri Lanka. Il est attendu en Indonésie lundi.

Assane SEYE-Senegal7