Accueil Actualités Les coups de fil de libération : Et le refus systématique...

Les coups de fil de libération : Et le refus systématique du juge Ngor Diop de se plier

Le juge Ngor Diop aurait refusé de faire libérer un chef religieux qui aurait commis des actes délictuels. Pour ce faire, des coups de fil émanant de la haute hiérarchie ont tenté de faire élargir le prévenu afin qu’il puisse assister à la fête de Korité, le juge a alors systématiquement refusé de se plier. En substance, c’est ce qui explique son affectation toute aussi impromptue.

Selon Me Ousmane SEYE et Cie, le décret numéro 2020-1526 du 17 juillet 2020 serait intervenu dans les conditions suivantes : « les 22 et 23 mai, le requérant chef de juridiction d’instance, le juge Ngor Diop avait placé sous mandat de dépôt Mamadou Lom, déféré pour des faits de dévastation de récoltes et de menaces simples de voies de fait ou de violences ,et programmé de juger l’affaire en audience des flagrants délits.

Lorsque, après l’heure  de service, il a reçu des appels du procureur de la République près le tribunal de grande instance de Saint-Louis informant du souhait de monsieur le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, de voir organiser les conditions diligentes d’une décision de mise en liberté provisoire du mis en cause avant la fête de Korité prévue pour le samedi et le dimanche 24 mai 2020 ».

Les avocats de poursuivre : « Il a refusé de se plier à cette demande, puis l’affaire enrôlée à la date retenue, il a déclaré le prévenu coupable et l’a condamné à trois mois d’emprisonnement assortis du sursis ». C’est ainsi que le juge Ngor Diop s’est vu affecté de Podor à Thiès.

Ainsi, ses avocats ont demandé l’ouverture d’une enquête administrative prévue par l’article74-3 de la loi organique portant statut des magistrats en ses dispositions relatives à la durée du déplacement d’un magistrat de siège ».

Assane SEYE-Senegal7

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici