Accueil Actualités L’unité des Vingt-sept face au Brexit ne cache pas les divisions européennes

L’unité des Vingt-sept face au Brexit ne cache pas les divisions européennes

Le Parlement Européen à Bruxelles, Belgique, le 1er Avril 2019.

Les dirigeants européens sont restés unis durant toute la négociation du divorce avec Londres, mais ils n’ont pas surmonté leurs divisions par ailleurs, analyse notre correspondante à Bruxelles.

Analyse. A un mois des élections européennes et alors que les sondages prédisent une abstention record, notamment en France, il faut bien l’avouer : l’Europe ne fait pas rêver.

Le bilan de la Commission Juncker n’est pourtant pas mauvais : l’institution a surmonté la crise grecque, proposé des avancées sur la fiscalité, la protection des citoyens (lanceurs d’alerte, nouvelles barrières commerciales) ou le social (révision de la directive sur le travail détaché). Mais, au Conseil, les dirigeants européens n’ont pas toujours suivi le mouvement : ils ont piétiné sur la migration, la convergence économique et fiscale. Et, depuis trois ans, ils sont très occupés par le Brexit.

Doit-on attribuer cette apathie aux seuls Britanniques ? Ce serait trop facile. Vont-ils gripper la machine communautaire s’ils restent dans l’Union européenne (UE) au-delà des élections de mai ? Rien ne permet non plus de l’affirmer.

SALIOU NDIAYE