Accueil Actualités Mali : après l’arrestation du président IBK, la CEDEAO menace de sanctionner...

Mali : après l’arrestation du président IBK, la CEDEAO menace de sanctionner les putschistes

Cedeao

Apres la mutinerie des forces de défense qui a occasionné l’arrestation du président de la république Ibrahim Boubacar Keita, la CEDEAO au-delà de son communiqué condamnant les événements qui ont secoué Bamako et Kati ce jour, vient de prendre de fortes mesures,renseigne Mali Oneline. 

Indignée contre l’arrestation du président de la république et de son premier ministre dans un contexte  critique, la CEDEAO décide de suspendre le Mali de tous les organes de décision de la CEDEAO avec effet immédiat, conformément au protocole additionnel sur la démocratie et la bonne gouvernance et ce, jusqu’au rétablissement effectif de l’ordre constitutionnel

A cette décision s’ajoute la fermeture de toutes les frontières terrestres et aériennes ainsi que l’arrêt de tous les flux et transactions économiques, commerciales et financières entre les pays membres de la CEDEAO et le Mali et invite tous les partenaires à faire de même.

Toutefois, la commission sous-regionale demande la montée en puissance immédiate de la force en attente de la CEDEAO et engager la commission de la CEDEAO à mettre en œuvre immédiatement un ensemble de sanctions contre tous les putschistes et leurs partenaires et collaborateurs.

Mieux, elle a décidé de dépêcher une délégation de haut niveau pour assurer le retour immédiat de l’ordre constitutionnel.

Assane SEYE-Senegal7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici