Accueil Actualités Projets Promovilles à Mbour 3: Chrétiens et Musulmans exigent l’achèvement des travaux.

Projets Promovilles à Mbour 3: Chrétiens et Musulmans exigent l’achèvement des travaux.

07
Le collectif  des habitants de Mbour 3 amitié, un quartier  situé dans la commune  de Thies Ouest  a fait face à la presse ce  Mercredi   pour dénoncer  les conditions pénibles qu’il traverse et  causées par le projet de modernisation des villes lancé par le gouvernement depuis belle lurette. 

Les riverains du quartier  Mbour 3 amitié sont très  remontés hier pour stigmatiser cette situation précaire face aux autorités.  En effet, le point focal de leur revendications repose sur le problème de la voirie.  Selon Abdoul Aziz Diop qui portait leur voix » L’ État  avait entrepris dans le cadre de Promovilles les chantiers dans beaucoup de villes du pays dont celle de Thies qui fait partie « . Poursuivant ses propos, »  ces travaux entamé par le gouvernement, les collectivités locales ne peuvent pas assumées » , déplore t- il. En plus, il a souligné également que les habitants du quartier assurent l’éclairage public, une chose anormal pour un citoyen de quartier, annonce  t-il.  Le quartier  Mbour  3 représente un symbole de patrimoine immatériel, pour lui, dans ce quartier, nous sentons l’harmonie et la cohésion sociale entre les chrétiens et les musulmans.  C’est pourquoi, nous réclamons un projet de construction de deux cimetières pour les deux communautés au niveau de la forêt classée de Mbour 4. Ainsi, C’est  autour du porte-parole du jour que les populations  de ce quartier périphérique de la ville de Thies  ont lancé un appel solennel au gouvernement afin  qu’il puisse  terminer dans les plus  brefs délais les travaux car le projet a manifesté beaucoup d’impacts négatifs aux habitants sur tout les plans ( environnement, santé, sécurité, assainissement entre autres ). Pour finir, Abdoul Aziz Diop a laissé  un message important  mais difficile à  consommer surtout en cette période préelectorale d’autant plus que ces habitants  ne veulent pas que ces travaux ne soient pas confinés à  l’agenda électoral.  Alors dans un quartier habité  par des hommes politiques   comme  Yankhoba  Diattara parfois des proches de l’actuel régime comme  Abdou Mbow Peut- on refuser le  jeux des alliances ou la carte des pions déjà  jetés par les hommes politiques  surtout  ceux qui sont dans le pouvoir  pour accompagner les travaux entamés lors de la vielle des élections locales et  départementales. En tout état de cause, C’est  une interrogation qui interpelle les riverains et ces hommes politiques.  Donc attendons la fin de l’épisode pour comprendre l’idée ou l’engagement de ces citoyens du quartier  Mbour  3.
MALICK Sarr Gueye correspondant  Sénégal  7 à Thiès.