L'Actualité en Temps Réel

Rapport Cour des comptes : Macky sous très forte pression, obligé de…

Le Président Macky Sall ne peut pas faire autrement. C’est-à-dire qu’il est obligé de donner une suite au rapport de la Cour des comptes qui épinglé des sommités de l’Etat dans la gestion des fonds Force Covid-19. Fort heureusement, il en a parlé lors du Conseil des ministres d’hier, instruisant le Premier ministre Amadou Bâ, de prendre les dispositions pour éclairer la lanterne des Sénégalais. Seulement, il ne faudrait pas essayer d’enterrer les seconds couteaux et laisser libres les véritables coupables.

De ce point de vue, il faudra bien que le coude du Président Macky Sall ne coince pas certains dossiers qui touchent plusieurs de ses proches comme Moustapha Diop ou encore Abdoulaye Diouf Sarr. La pression étant si forte, peut-il faire autrement ? En tout cas, pas moins de sept organisations de la société civile sont montées au créneau pour appeler à une réédition des comptes. Et, pour que cela soit une réalité, elles ont appelé ce 30 décembre à une manifestation à la place de la Nation. Sur la même lancée, une question orale est adressée au Premier ministre Amadou Bâ et à son gouvernement. A l’initiative des députés Aminata Touré et Guy Marius Sagna, le gouvernement, devra revenir à l’Assemblée nationale pour s’expliquer sur le contenu du rapport de la Cour des comptes.

Un rapport qui n’arrange pas Macky Sall

Ce rapport est loin d’arranger le Président Macky Sall. Alors qu’une trentaine de recommandations de l’Ofnac dorment sur la table du maître des poursuites, le rapport de la Cour des comptes arrive à un moment crucial en ce qui concerne la gouvernance de Macky Sall. Et pour cause, il est encore une fois obligé de prendre des mesures car, nul ne sait les plans de ce dernier par rapport à une troisième candidature. Ce qui est loin également d’arranger les affaires des défenseurs d’une troisième candidature. Et, tant que des décisions concernant des ministres ne tomberont pas, il leur sera difficile de tenir des discours pour aller dans le sens de convaincre d’une bonne gestion des finances publiques.

 

A LIRE AUSSI :  RAPPORT COUR DES COMPTES : « CE QUE MACKY SALL DOIT FAIRE », (IMAM KANTÉ)

Avec Senegal7