Accueil Actualités Sonko sur les traces de Macky : Les victimes de cabale...

Sonko sur les traces de Macky : Les victimes de cabale politique promus chefs d’Etat

sonko

L’histoire semble se répéter au sein de notre landerneau politique national. Sous le règne de Wade, l’ancien Premier ministre, Macky Sall en a vu de toutes les couleurs. Président de l’Assemblée nationale à l’époque, les libéraux avaient monté une cabale politique pour l’abattre par tous les moyens. Comble du destin, il finit par devenir le président de la République. Ousmane Sonko semble s’inscrire sur le même sillage avec l’Alliance pour l République (Apr).

Le Chef de l’Etat Macky Sall alors président de l’Assemblée nationale sous le règne du président Abdoulaye Wade avait tout l’establishment  libéral à ses trousses.

Alors qu’il  était  directeur de campagne du  président Wade en 2007, son mentor avait remporté la présidentielle à l’époque. On le nomma Premier ministre  ensuite président de l’Assemblée nationale.

Mais comme les libéraux cherchaient à l’abattre par tous les moyens, il fallait bien des artifices pour ramener la présidence de l’assemblée de 5 à un an. La bataille fut rude et Macky finit par lâcher du lest. Non sans prendre son destin politique en main avec le concours de tout le peuple sénégalais qui était à ses côtés.

A l’arrivée, Macky  devient président de la République. Ousmane Sonko le leader de Pastef semble sur le même sillage même s’il est avéré que comparaison n’est pas forcément raison. Le leader de Pastef a vertement critiqué le régime de Macky Sall sur sa gestion du programme décennal de lutte contre les inondations.

Et ce volet de bois vert n’a pas plu à la majorité décidée à lui régler son compte au sein même de l’hémicycle. Le président du Groupe parlementaire Aymérou Gningue serait l’initiateur de cette guéguerre aux conséquences qui pourraient s’avérer fâcheuses pour le pouvoir.

Comme quoi, Ousmane Sonko serait sur les traces de Macky Sall alors président de l’assemblée nationale. Plus le pouvoir  l’accule, plus il jouit de l’estime et de la compassion des sénégalais à l’instar de Macky sous Wade.

Car, le peuple sénégalais penche toujours du côté des victimes et non des « bourreaux ».E t cela,il faut que les tenants du pouvoir se le tiennent pour dit !

Assane SEYE-Senegal7

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici