L'Actualité en Temps Réel

En électron libre, Sonko marque son empreinte et prédit la fin du régime de Macky en 2024

8

Ousmane Sonko se veut clair. « Je ne demande d’autorisation à personne et personne ne parle en mon nom », a-t-il martelé. Selon le président du parti Pastef, « vu la situation actuelle du pays, il est indécent de prétendre allouer 2 milliards à un chef de l’opposition. La preuve, ma démarche n’est pas la même que celle de beaucoup d’opposants », a-t-il signalé.

Alors que certaines populations souffrent des inondations entrainées par les fortes pluies qui se sont abattues ces derniers jours sur Dakar et le reste du pays, la Commission politique du dialogue national a bouclé hier la première phase de ses travaux durant lesquels la question du statut du chef de l’opposition a été abordée. Les membres de la commission se sont accordés à désigner Idrissa Seck comme chef de l’opposition sénégalaise.

Mais le Président des patriotes ne semble point ébranlé. Ousmane Sonko veut dire à qui veut l’entendre que « personne n’est son chef dans l’opposition ».

Mieux, Ousmane Sonko a annoncé même la fin du régime du Président Macky Sall. « Au soir de la présidentielle de 2024, il ne sera plus président et il devra rendre compte. D’aucuns me diront qu’il faut plutôt négocier, afin de les rassurer. »

« Nous leur répondons que nous ne sommes pas là pour négocier avec qui que ce soit, ni pour rassurer qui que ce soit. Nous ne négocierons rien et avec personne sur le dos du peuple », assure le Patriote en chef.

A.K.C – Senegal7 

Afficher les commentaires(8)