L'Actualité en Temps Réel

Traite Négrière: L’Occident reconnait enfin son Crime

0

Le parlement européen a déclaré ce vendredi la traite négrière comme  un « crime contre l’humanité ». Une décision qui tombe deux siècles après son abolition et   au moment où  la lutte contre le racisme et la cause des noirs connait son paroxysme à l’hexagone en ce 21e siècle.

Entre 1441 et 1848, des millions d’Africains ont été capturés et vendus en esclaves en Amérique par le biais du commerce dit triangulaire.  La traite négrière qui a été menée au moyen d’échanges entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique, pour assurer la distribution d’esclaves noirs aux colonies du Nouveau Monde (continent américain), pour approvisionner l’Europe en produits de ces colonies et pour fournir à l’Afrique des produits européens et américains.

Pendant cette période, l’Afrique est dépouillée de sa jeunesse, de ses  personnes les plus valides et de ses femmes en âge de procréation. Ainsi, à la fin de ce commerce transnational qui est également nommé « triangulaire », le continent a encore subi les avatars de la colonisation qui a débouché sur  les indépendances africaines et autres pays sous le joug colonial.

En effet depuis lors, des personnalités africaines et des noirs de la diaspora ont toujours porté le combat pour obtenir une compensation de la dignité et de la reconnaissance des africains et que la traite négrière soit considérée comme un « crime contre l’humanité ».

Une longue lutte qui s’est toujours heurté au refus des occidentaux qui n’ont jamais considéré leur acte de barbarie comme un « crime contre l’humanité ». Ils ont toujours cherché a exprimé des arguments qui n’ont jamais convaincu le monde.

Cette lutte pour plus de respect des noirs a connu un coup de pousse avec le phénomène qui est né après la mort de George Flyod aux Etats Unis. Le meurtre de cet afro-américain suite à un acte de racisme d’un policier blanc, a crée un soulèvement populaire un peu partout à travers le monde.

Des gens ont manifesté comme pour dire « plus jamais ça », en réclamant plus de respect aux personnes de couleur noir. Le mouvement « Black Lives Matter » s’est alors répandu comme une traînée de poudre dans tous les continents.

C’est dans cette période que le parlement Européen, a décidé en fin de reconnaître la traite négrière comme un « crime contre l’humanité ». Les élus européens déclarent également dans cette résolution, adoptée par 493 voix pour, 104 contre et 67 abstentions avoir reconnu la traite négrière comme un « crime contre l’humanité ».

Ce qui démontre à suffisance que l’histoire du monde noir qui a connu beaucoup de mutations  par le passé  connait encore sa revanche à travers le meurtre raciste de George Floyd.Et quand les européens en arrivent à reconnaître ce « crime contre l’humanité »,c’est que le combat pour la restauration de la dignité des noirs à travers le monde continue.George Floyd n’en est que l’iceberg  en plus des avatars relevant du passé.

                                                     Mouhamadou Sissoko-Senegal7

 

laissez un commentaire