Guéguerre avec Me Malick Sall : Farba Ngom menace de mettre une délégation spéciale à Thilogne

La coalition Benno Bokk yaakaar (Bby) implose à Matam. Pour cause,Farba Ngom et Me Malick Sall du même camp se livrent une rivalité sasn merci. Lors de son passage à Thilogne ce mardi, Farba Ngom a accusé le maire de Thilogne, Mamadou Elimane Kane, de « salir la politique du Président Macky Sall en ne choisissant que ses militants dans le cadre du programme Xëyu ndaw gni au détriment des 60 jeunes recrutés par le Président Macky Sall sous le règne de l’ex-maire Sidi Kawori Dia ».

Le maire des Agnam met en garde la municipalité de Thilogne et menace de « mettre une délégation spéciale à Thilogne ».Mamadou Elimane Kane dit MEK a mené une révolution pendant onze longues années pour gagner la mairie de Thilogne. Selon son chargé de communication, M. Baal, les allégations portées contre MEK sont « fausses » et « fabriquées de toutes pièces ». « Farba Ngom a perdu Thilogne, il n’a qu’à diriger sa commune.

Les contrats de certains jeunes ont expiré et le maire a négocié plus de 80 emplois à Thilogne. Et jusqu’à présent, ces employés recrutés par le Fera (Fonds d’entretien routier autonome) n’ont toujours pas perçu leurs salaires. Mamadou Elimane Kane est élu par les urnes et il est avec le président de la République avec l’accompagnement de Me Malick Sall », a ajouté M. Baal.

Yewwi askan wi gagne du terrain à Matam

Joint par téléphone, le coordonnateur départemental de Yewwi à Ranérou, Samba Camara, affirme que « cinq gros poissons du Bby » ont rejoint leur coalition, qui procède par des visites de proximité et de sensibilisation. La venue d’Ousmane Sonko agite déjà Matam en général. Dans le village maternel du Président Macky Sall, une centaine de jeunes ont rejoint Yewwi et le « Mouvement Bulletin nul » campe sur sa position de boycotter les Législatives, même si le ministre Diatoura Ndiaye est en pleine négociation avec eux. Au même moment, la tête de liste de Yewwi askan wi, Banta Wagué, devrait se rendre dans le Bosséa pour rencontrer les jeunes de Ndiaffane Sorokoum.

Assane SEYE-Senegal7