L'Actualité en Temps Réel

Le Canada impose de nouvelles sanctions, poussé par Chrystia Freeland, d’origine ukrainienne

1

« Il y a des moments dans l’histoire où le combat entre la liberté et la tyrannie se réduit à un combat à un endroit, au nom de l’humanité ». Ces mots de Chrystia Freeland, apportant son soutien à Kiev, ont enflammé les réseaux sociaux, rapporte notre correspondante Pascale Guéricolas.

L’invasion de l’Ukraine touche la ministre canadienne des finances au cœur, elle qui a fait une partie de ses études à Kiev. Sans relâche, elle plaide la cause de la patrie de ses grands-parents auprès des représentants du G7 et du G20 pour durcir les sanctions économiques contre la Russie, un autre pays qu’elle connait bien car dans les années 90, elle travaillait pour le Financial Times à Moscou, et dénonçait dans ces articles les réseaux de corruption russes.

Le Canada vient d’imposer des droits d’entrée de 35% sur les produits russes qui entrent sur son territoire. Jusqu’ici, seule la Corée du Nord était soumise à ce régime, note RFI.

Assane SEYE-Senegal7

Afficher les commentaires(1)